Je débarquais alors dans mon fief natal où j'organisais quand même depuis de nombreuses années pendant mes grandes permissions, avec mes amis de Rimou, les fameuses "foulées rimoises" que j'avais créées en 1976 et ensuite le semi-marathon qui attiraient chaque année la grande foule de coureurs et de spectateurs. Dans cette petite bourgade du canton d'Antrain, la population était alors multipliée par 10 voir plus chaque mi-août. On venait de très loin pour passer quelques jours à Rimou, participer aux courses et faire la fête aussi surtout. Les Anglais et les Belges affluaient.

Après une tentative d'implantation malheureuse à Combourg, plusieurs coureurs qui m'avaient rejoint et moi-même décidions la création d'un club à Rimou, très vite ce club rural commença à se faire connaître par ses bons résultats obtenus en grande partie par son équipe féminine dont l'ossature était fournie par la famille Houitte et encore une triplette de 3 soeurs, Mireille, l'ainée, et les deux Jumelles Gaëlle et Laurence. Mais, aussi une petite jeune qui fera aussi parler d'elle bien plus tard Corinne Raux... ( de benjamine à Junior elle courra avec nous.) Cette équipe fut sacrée championne de Bretagne et championne interrégionale de cross au nez et à la barbe des grands clubs. Puis, Gaëlle Houitte eu la chance de trouver un sponsor personnel qui lui permis de consacrer la moitié de son temps à l'entraînement pendant plusieurs années. Plusieurs fois championne de France dans les catégories Juniors et espoirs, elle goûta à l'équipe de France en 1990 au mondial de cross-country d' Aix les Bains après une belle 3ème place au championnat de France toujours dans cette belle ville savoyarde avant de gagner une formidable sélection pour le championnat du monde à Athènes cette fois-ci chez les seniors femmes sur le marathon. Elle termina 39ème en 2h51' dans la fournaise.

Par la force des choses et avec le goût amer de rater quelque chose de grand à cause de cette foutu mentalité bien de chez nous qui pousse certaines personnes à vouloir détruire ce que l'on est entrain de construire, nous quittions Gaëlle et moi ainsi que les athlètes du club Rimois le canton d'Antrain après 10 années de labeurs pour attérir à Pacé une ville de 8000 habitants où il n'y avait pas de club d'athlétisme. De cette arrivée précipitée naissait un nouveau club d'athlétisme près de Rennes qui devint par la suite une section à part entière du grand club Rennais l'E.A.Rennes. Un 10km sponsorisé en grande partie par "Cora" sortait en même temps des fonds baptismaux, on en est déjà à la 17ème édition, que le temps passe vite....

Après 3 années passées dans le giron de cette grande institution qui réuni 9 clubs, nous avons compris Gaëlle et moi que nous n'étions pas du tout fait pour cette pratique sportive. Dès lors, en septembre 2003, 37 coureurs de fond et de demi-fond choisirent de fonder une nouvelle association " PACE EN COURANT" avec la réussite qui s'en suit puisque nous avons actuellement près de 150 licenciés. Notre club est maintenant section locale du Stade Rennais athlétisme depuis le 1er janvier 2014. Nous avons mis sur pied aussi le cross National de Pacé Rennes métropole dont la 10ème édition aura lieu les 15 et 16 novembre 2014 ce cross a été le cadre des sélections pour les équipes de France Juniors et espoirs pour les championnats d'Europe 2012 et 2013

Je voudrais aussi profiter de cette page qui m'est consacrée, pour tirer un sacré coup de chapeau à ma femme, qui me suit maintenant depuis près de 20 ans, je veux parler de ma chère et tendre Gaëlle . A elle, qui ne peut plus s'entraîner comme avant à cause de son travail à plein temps mais qui m'aide sans cesse pour le club ou l'organisation des courses, je voudrais lui dire un très grand merçi.

Gaëlle c'est bien toi la meilleure !!!
newsletter18002012.jpg
newsletter18002013.jpg
Né à RIMOU petite bourgade de 350 habitants situé dans la canton d'ANTRAIN J'ai débuté ma carrière sportive comme beaucoup d'enfants par le foot-ball que j'ai pratiqué jusqu'en cadet. Rentré dans une école militaire à l'âge de 17 ans, c'est là-bas, du côté d'Auxerre, que j'ai découvert la course à pied grâce à mon ami Bob Keller, élève comme moi et, avec qui je courrais pratiquement tous les soirs après les cours. Nous sommes devenus à force de s'entraîner avec tenacité très rapidement d'excellents coureurs de 800 et 1500m. J'atterri à la base aérienne d' Ambérieu-en-bugey dans l'ain pour ma première affectation, c'est là que je prenais aussi ma première licence à l'USC Ambérieu le club de Jean-Claude Nallet avec lequel j'ai eu l'honneur de faire plusieurs compétitions celà me permis d'ailleurs d'inscrire pendant plusieurs années mon nom sur les tablettes des records de la ligue du Lyonnais avec un fameux 4X400m.
Mais, dès mon arrivée à l'école des Pupilles de l'air de Grenoble en 1974 pour ma troisième affectation après un bref passage à la base aérienne de Chartres, l'envie de m'occuper des jeunes et de les entraîner pris très vite le dessus sur mes performances personnelles. J'obtins d'ailleurs de bons résultats assez vite avec ces jeunes puisque quelques uns eurent la chance de monter sur la plus haute marche des podiums aux championnats de France FFA en cross-country et sur piste ce fut le cas notamment avec les 3 frères Lonjou.

Détaché en République de Djibouti en 1979, je découvrais ce pays extraordinaire de la corne de l'Afrique et ses talentueux coureurs. Je fus vite amené à les encadrer un petit peu. C'est ainsi, que j'ai fait un bref chemin avec le phénomène Ahmed Salah et bien d'autres dévoreurs de kilomètres plus ou moins connus d'ailleurs. J'ai failli tout simplement rester dans ce pays plusieurs années tellement j'étais emballé par le paysage avec un contrat de détachement à la coopération pour m'occuper directement de ces merveilleux coureurs. Mais, des calculs aux reins m'obligèrent en même temps que les nombreux tremblements de terre (dont j'avais une peur bleue) à quitter vite fait cette région. Je rentrais donc à Grenoble en 1980 pour m'occuper de la section sportive militaire et des jeunes pipins.

En 1986, je fuyais sur un coup de tête l'armée de l'air (à cause d'un Colonel et d'un officier des sports qui n'avaient rien compris au film, il me mutait sur le plateau d'Albion sur la base d'entrepôts des missiles parce qu'il jugeait que j'avais de trop bonnes relations avec le Général Louet au ministère de l'air qui organisait tous les ans les 20 km de Paris et qui me tutuyait, moi, petit sergent-chef. Soit dit en passant, il avait raison ce Général car je lui amenais tous les ans sur un plateau les excellents coureurs Djiboutiens pour pas un centime) je quittais donc avec beaucoup de regrets la région Grenobloise que j'aimais bien après une carrière de 21 ans de services dans l'armée pour rejoindre ma région natale, la Bretagne et RIMOU le bourg de 350 habitants où je suis né le 23 février 1948.
newsletter18002018.jpg
newsletter18002016.jpg
newsletter18002017.jpg
newsletter18002014.jpg
newsletter18002015.jpg
newsletter18002010.jpg
newsletter18002011.jpg
newsletter18002007.jpg
newsletter18002008.jpg newsletter18002009.jpg
newsletter18002005.jpg
newsletter18002006.jpg
newsletter18002002.jpg
newsletter18002003.jpg newsletter18002001.jpg newsletter18002004.jpg



1 # 3 4 5 6 7 8 9 10 11